Les professionnels sont les acteurs

CASE IMMO


Faites appel à un professionnel Case Immo et développer votre notoriété.

photo case immo

Diffusez


Diffusez votre communiqué

Dossier de Presse


Diffusion de journalistes

Site web adaptatif


Visibles sur tablettes et smartphones

LOCALISATION


Améliorez votre référencement local

Les articles, interviews, critiques autour de l'actualité de l'immobilier, c'est ici !

Immobilier News


Quelleenergie.fr dévoile le Top 5 des travaux de rénovation en 2016


A l'heure où le grand froid a commencé à s'abattre sur une partie de la France et où, de fait, les Français s'intéressent de plus en plus aux travaux de rénovation énergétique de leur logement, Quelleenergie.fr, site leader du conseil en économies d’énergie sur Internet, a dressé le top 5 des travaux de rénovation de 2016 en analysant 124 407 projets enregistrés du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2016.

Chaudière, isolation, radiateurs, PAC… Quelles ont été les solutions de rénovation énergétique préférées des Français en 2016 ? Quels ont été les travaux les plus réalisés ?

1. L’isolation des combles : la solution de rénovation préférée

En 2016, l’isolation des combles était le projet de rénovation le plus réalisé par les particuliers. 13,7% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.

 

2. Le poêle à bois : les Français l’adorent

La deuxième solution de rénovation énergétique préférée en 2016 est le poêle à bois. 12,5% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution. Cela fait quelques années que le poêle à bois fait une percée dans le monde du chauffage. Il est aujourd’hui le chauffage préféré des Français.

 

3. Le double-vitrage renforcé : la solution idéale pour les fenêtres

Le double-vitrage renforcé se classe en troisième position. 12,4% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.

 

4. L’isolation des murs, la seconde étape dans l’isolation

En quatrième position arrive l’isolation des murs. 11% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.

 

5. La chaudière gaz à condensation, efficacité et économies d’énergie

La chaudière gaz à condensation clôt ce classement. 9,2% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.


Pour en savoir plus à ce sujet, je vous invite à lire le billet de blog dans son intégralité ci-après : cliquez-ici


Je reste à disposition pour vous expliquer et analyser ces chiffres en vous organisant un entretien téléphonique avec un expert de Quelleenergie.fr si besoin.

Pierrick PICHOT

47, rue Louise Michel | 92300 Levallois-Perret | FRANCE

Tel. +33 (0)1 84 02 11 31


Inquiétude chez les agents immobiliers dépassés par l'ampleur du numérique


Inquiétude chez les agents immobiliers. Le marché de l’immobilier ne cesse de se disperser, et les professionnels du secteur se voient dépassés par l’ampleur du numérique dans le métier. Inquiets devant une situation qui évolue trop rapidement, ils appelle à une aide significative des pouvoirs publics.

 

UNE SITUATION QUI INQUIETE

Le moral est en baisse

Bien que les ventes soient en constante hausse, pour preuve 839.000 transactions dans l’immobilier ancien comptabilisées sur une année, par les notaires fin juillet 2016, les agents immobiliers sont en pleine déprime. Une constatation étrange qui est la conséquence d’un marché qui se transforme considérablement et dont les changements effraient les professionnels.


L’UNIS préoccupée

L’union des Syndicats de l’Immobiliser qui s’est réunie en congrès les 13 et 14 octobre derniers à Lyon, très préoccupée, souhaite que les candidats à la présidentielle décident de la mise en place d’un recours obligatoire aux professionnels. Une disposition qui concernerait tout autant les ventes, que les locations ou encore la gestion, avec la sécurité supplémentaire du mandat exclusif.

 

UN MARCHE QUI DOIT ETRE MIEUX ENCADRE


La fin des transactions entre particuliers

Cette requête verrait la fin des transactions entre particuliers, un marché parallèle qui grandit un peu plus chaque jour profitant des nombreuses opportunités offertes par les sites de petites annonces.
Mais ce serait également mettre un terme à la gestion, par son bailleur, d’un bien immobilier, tout comme en ce qui concerne les copropriétés, de la gestion par un syndic non rémunéré. Un système très répandu dans les immeubles de petite taille et délaissés par les professionnels.

Une profession très réglementée

Les agents immobiliers doivent répondre à de nombreuses obligations qui ne sont pas exigées pour les particuliers. Des professionnels qui se doivent, d’après la loi ALUR du 24 Mars 2014, de répondre à une réglementation stricte pour l’accès au logement et un urbanisme rénové. C’est ce qu’a tenu à rappeler Christophe Tanay, président de l’UNIS lors du dernier congrès.
En effet, les agents immobiliers ont l’obligation de détenir une carte professionnelle et respecter un code de déontologie. Leurs honoraires sont plafonnés lorsqu’ils gèrent des dossiers de location et la gestion des copropriétés est soumise à la pratique d’un contrat type de syndic.
Afin de fournir à la clientèle un service de qualité, les professionnels ont obligation de suivre des formations et ce, chaque année. Sans oublier les dossiers de plus en plus exigeants et conséquents à fournir en cas de vente ou même de location de biens. Et ce ne sont là qu’une partie des contraintes auxquelles chaque professionnel doit faire face, afin de pouvoir exercer sa profession dans les règles.

 

LES PROFESSIONNELS DE L’IMMOBILIER SOUHAITENT UN ENCADREMENT DU MARCHE

Une inégalité des règles

Les professionnels de l’immobilier doivent donc répondre à de nombreuses obligations et contraintes auxquelles les particuliers ne sont pas soumis. Un état de fait qui fait de ce marché qui s’amplifie, une concurrence qui peut être qualifiée de déloyale et contre laquelle il est urgent de réagir.
L’agent immobilier a suivi une formation, il est titulaire d’un diplôme, d’une compétence, ajoutée à une expérience. Autant d’atouts qui garantissent à la clientèle un service de qualité, des conseils adaptés à chaque situation et la constitution de dossiers qui aboutiront à des transactions fiables.
Ces compétences se doivent d’être reconnues et c’est ce que l’ensemble de ces professionnels demandent, inquiets de voir leur métier sous-estimé par autant de particuliers, qui grâce à l’expansion du numérique, se voient, et ce en toute légalité, accordé le droit d’exercer sans obligation, un métier qui n’est pas le leur.

 


Baromètre de la location meublée à Paris 3ème trimestre 2016


3ème trimestre 2016 : Une rentrée étudiante marquée par des loyers en légère baisse.

Location meublée prix m²/mois (Hors charges)

Avec -0,3% au troisième trimestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente, les prix des locations meublées à Paris sont en très légère baisse. Cette tendance est encore plus probante pour les arrondissements centraux, dont l’écart de prix avec 2015 est de -1,7%. De façon générale, cette relative régression peut être imputée au contexte sécuritaire actuel, particulièrement tendu au sein de la capitale.

Le phénomène impacte le marché : la diminution de la fréquentation engendre un déséquilibre de la balance offre / demande, créant ainsi une tendance des prix à la baisse.

 

LES EUROPEENS REPRESENTENT 60% DES LOCATAIRES DE MEUBLES A PARIS

L’Union Européenne et la France se maintiennent en tête du classement des régions d’origine des locataires de meublés parisiens, avec respectivement 33,5% et 27%. A l’inverse, les locataires étrangers en provenance de continents plus lointains, comme l’Asie (-2%) ou l’Amérique du sud (-1%), voient leur représentativité en léger recul au sein du panel. Le sentiment d’insécurité peut là encore expliquer en partie cette baisse des locataires étrangers.

 

LES ETUDIANTS INVESTISSENT LA CAPITALE

Les mois de juillet, août et septembre constituent le trimestre étudiant par excellence. En prévision de leur rentrée, les étudiants partent à la recherche d’un pied-à-terre parisien. La demande estudiantine représente ainsi plus de la moitié des motifs de séjours (50,9%).

Les professionnels en mobilité ne sont pas en reste, puisqu’ils sont 34,5% à avoir planifié leur venue à Paris au cours du troisième trimestre 2016. A l’occasion d’une mutation temporaire, d’une formation ou même d’une mission de quelques mois, les entreprises préfèrent bien souvent se tourner vers la location meublée, plus confortable pour leurs employés et moins onéreuse pour leur trésorerie que l’hôtel. D’après le dernier Global.

Destinations Cities Index 2016 dévoilé par Mastercard, Paris se positionne en effet comme la 1ère destination business européenne en pourcentage de visites (près de 30% des visites).

A propos de Lodgis : Entreprise familiale fondée en 1999, Lodgis est une agence immobilière spécialisée dans la location meublée à Paris. Avec plus de 65 collaborateurs expérimentés et multilingues, Lodgis s'adresse notamment à une clientèle internationale à la recherche d'un logement temporaire dans la capitale. Lodgis propose des appartements en location de moyenne durée (plusieurs semaines, quelques mois), longue durée et à l'achat. Tous les biens «prêts à habiter» proposés sont soigneusement sélectionnés et classés selon leur niveau de standing. Chaque annonce est accompagnée d’un reportage photos, d’un plan interactif et d'une fiche de renseignements très détaillée en 10 langues : situation géographique, prix de vente ou de location, disponibilités, services proposés, avis des internautes... Avec 6 500 propriétaires qui lui font confiance, Lodgis propose 7 500 appartements et réalise en moyenne 700 contrats de location par mois. Son département de gestion locative (supérieure à trois mois) assure un excellent taux d’occupation de 95% dans plus de 700 appartements en gestion.

Pour plus d’information, consultez le site de Lodgis : www.lodgis.com et son blog riche en conseils et astuces pour propriétaires et locataires.

Claire Lenormand / Maëlle Garrido


residences-privees.com analyse du marche immobilier a tours (37)


Le marché immobilier à Tours ? Beaucoup de questions avec beaucoup de réponses par Christophe COUTANT fondateur de RESIDENCES-PRIVEES.COM le 1er réseau mandataires Région Centre-Val de Loire.
Vous recherchez un bien immobilier à TOURS (37000) : Les agents de proximités de RESIDENCES-PRIVEES.COM vous propose de retrouver une sélection d'annonces immobilières à TOURS.
Découvrez nos dernières annonces de biens immobiliers en vente ou en location, et accédez directement aux communes situées à proximité de TOURS sur www.residences-privees.com.
RESIDENCES-PRIVEES Immobilier Tours Centre : votre agence immobilière pour la location, la vente ou l'achat d'une maison ou d'un appartement. Tours est une des grandes villes où le prix de l’immobilier n’est pas très élevé par rapport au prix de l’immobilier à Lyon par exemple. Le prix de l’immobilir à Tours change donc en fonction de votre secteur géographique. Une maison ou un appartement à Tours à la place Jean Jaurès par exemple peut coûter plus chère. Une nette différence par exemple si nous comparons avec des logements ou maison à Joué-les-Tours ou encore Saint Pierre des Corps.

Notre estimation du prix de l'immobilier à Tours au 1 octobre 2016 est de 2 214 € par m2 en moyenne, tous types de biens confondus.

Prix m2 appartement

Le prix moyen du m2 pour les appartements à Tours est de 2 192 € et peut varier entre 1 644 € et 3 289 € en fonction des quartiers.

Prix m2 maison

Le prix du mètre carré pour les maisons est quant à lui plus cher, puisqu'il est estimé à 2 417 € en moyenne (soit +10,3 % par rapport aux appartements) ; il peut néanmoins valoir entre 1 813 € et 3 625 € en fonction des quartiers et le type de la maison.

TOURS (37000) : INFORMATIONS LOCALES

POPULATION

 

Population

134 633 habitants

Croissance démographique (2006-2011)

-1,7 %

Age médian

34 ans

- Part des moins de 25 ans

35,6 %

- Part des plus de 25 ans

64,4 %

Densité de la population (nombre d'habitants au km²)

4 040 hab. / km²

Superficie (en km²)

33,3 km²

 

 

LOGEMENT

 

Nombre total de logements

80 269 logements

Part des résidences principales

90,2 %

Part des résidences secondaires

2,0 %

Part des logements vacants

7,8 %

Part des logement sociaux / HLM

25,3 %

Part des ménages propriétaires de leur résidence principale

32,8 %

Part des ménages locataires de leur résidence principale

65,3 %

Part des résidences principales 1 pièce

16,8 %

Part des résidences principales 2 pièces

21,1 %

Part des résidences principales 3 pièces

23,7 %

Part des résidences principales 4 pièces

20,5 %

Part des résidences principales 5 pièces ou plus

17,8 %

 

 

REVENUS - EMPLOI - CHOMAGE

 

Revenu annuel médian par ménage

22 641 €

Taux d'activité des 15 à 64 ans

68,2 %

Evolution du taux d'activité (2006-2011)

+1,2 pt.

Taux de chômage des 15 à 64 ans

16,1 %

Evolution du taux de chômage (2006-2011)

+2,8 pt.

 

LES SECTEURS PROCHES DE LA GARE ATTIRENT

En centre-ville, les secteurs proches de la gare continuent d'attirer un fort contingent d'actifs travaillant à Paris. Ces derniers prospectent activement du côté de Velpeau, des Halles et des Prébendes, et, plus loin, vers Saint-Pierre-des-Corps, dont la gare est desservie par le TGV. A Velpeau, un jeune couple de primo-accédants a pu jeter son dévolu sur une maison à rafraîchir proposée à moins de 1800 € le mètre carré. A Saint-Pierre-des-Corps, on déniche sans trop de difficulté des grandes maisons à retaper pour moins de 1700 € le mètre carré.  
Les quartiers Beaujardin et Lakanal-Strasbourg, eux aussi proches de la gare, sont fort prisés par les familles et les primo-accédants. Rue d'Orléans, un 4-pièces de 82m2 avec un garage a, par exemple, été vendu à moins de 1500 € le mètre carré. Pour trouver du neuf à prix doux, on se dirigera avec profit du côté de Tours-Nord, un secteur qui connaît un renouveau salutaire. Des appartements bâtis selon les normes BBC (bâtiment à basse consommation) y sont actuellement proposés à des tarifs intéressant. C'est peut-être le moment d'en profiter...


UNE DEMANDE DE PLUS EN PLUS FORTE

La ville de Tours est connue comme la ville préfecture du département d’Indre et Loire 37000. La ville de Tours recense pratiquement 134 000 habitants en 2013. Elle est réputé pour être une ville animée en permanence grâce au nombre et à la diversification des commerces de proximité. La région Tourangelle dispose d’un cadre de vie idéale et de nombreux atouts pour convaincre des acquéreurs de biens immobiliers de venir y faire sa vie. De plus, les tourangeaux possèdent l‘avantage de vivre dans une grande ville sans avoir les inconvénients de Paris comme les gros bouchons par exemple. Mais avant tout, les habitants de Tours et de sa banlieue représentent un potentiel incroyable pour tous les agents immobilier qui souhaite exercer à Tours avec RESIDENCES-PRIVEES et qui souhaite vendre ses biens immobiliers. L’immobilier à Tours est un marché qui se porte. Les annonces immobilières à Tours ne cessent d’augmenter face à une demande toujours plus grande puisque de nombreux acquéreurs souhaitent acheter un bien immobilier à Tours.

Si vous souhaitez rejoindre une équipe dynamique à tours, contactez-nous !

RESIDENCES-PRIVEES.COM - RECRUTEMENT :

104 Rue Georges Delpérier, 37000 Tours .

Tel:  06.38.60.31.46 - En savoir plus ici

 


Diffusion gratuites des annonces en illimité sur monbien.fr


Depuis le mois de juin, vendeurs, bailleurs, acquéreurs, locataires et professionnels de l’immobilier ont accès à un nouveau portail en ligne. Par la qualité des services qu’il propose et son ergonomie, Monbien.fr va rapidement s’imposer comme un acteur majeur du marché immobilier online.

Lancement du site monbien.fr, Diffusion gratuites des annonces en illimité sur monbien.fr jusqu'a 3 photos par bien (voir les offres plus bas)

UN OUTIL POUR TOUS LES ACTEURS DE L’IMMOBILIER.

Monbien.fr offre la diffusion gratuite et illimitée des annonces des particuliers et des professionnels mais ce nouvel acteur va bien plus loin. Créé par des spécialistes de l’immobilier, il s’adresse à tous les acteurs de l'immobilier en rendant toute une série de services inédits et ciblés. L’abonnement confort offre pour moins de 100€ par an, une remontée hebdomadaire en tête de liste de vos annonces, une diffusion de vos offres d'emploi en illimité, l'accès aux statistiques de consultation de vos annonces, 15 photos d'illustration et un lien vers le site web, la page Facebook et Ttwitter sur les pages des professionnels. L'abonnement luxe à moins de 200 euros par an vous permet en plus de ces avantages de recevoir les demandes d'estimation dans votre secteur, l'insertion de vos annonces dans la newsletters et dans les mails d'alertes vers les acquéreurs ainsi que leur mise en avant dans les différentes rubriques et sélections du site.
Les acquéreurs ou les personnes en recherche d’une location apprécieront tout particulièrement la localisation précise des biens disponibles et la possibilité d'orienter leur recherche vers une rue ou une place précise tandis que les investisseurs encenseront le classement des annonces en fonction de leur rendement brut annuel !

UNE APPROCHE GLOBALE

Monbien.fr entend s’imposer face aux acteurs majeurs de l’immobilier online en offrant un service sur mesure. Le site offre un accueil personnalisé tandis que la version mobile permet une consultation intuitive de tous les instants avec toutes les fonctionnalités de la plateforme. Effectuer sa recherche de logement sur Monbien.fr c’est pouvoir consulter l’offre immobilière proche de son université, de son travail, de sa station de transport ou de toute commodité jugée prioritaire. C’est aussi grâce à des pages complètes tout savoir du quartier, de la ville, du département ou de la région envisagée pour sa prochaine installation. Un outil irremplaçable pour choisir un logement et un environnement adaptés aux exigences de toute la famille et à son mode de vie.
UN ANNUAIRE PROFESSIONNEL
Personne n’y avait pensé et pourtant cela s’avère vraiment utile : Monbien.fr propose un annuaire qui permet en quelques clics de trouver dans la ville désirée le professionnel de l’immobilier dont vous avez besoin. Monbien.fr c’est tout simplement une approche globale du projet immobilier !

TARIFS PUBLICS


DIFFUSION GRATUITE FORMULE ECO A 0€

Diffusion gratuites des annonces en illimité avec 3 photos maximum

 

FORMULE CONFORT A 9,90 € HT PAR MOIS

Diffusion des annonces en illimité avec 15 photos+ Remontée des annonces chaque semaine en tête des résultats+Diffusion des offres d'emploi en illimité+Statistiques de consultation des annonces+jusqu'à 15 photos par annonce+ lien vers site web

 

FORMULE LUXE A 19,90 € HT PAR MOIS

Diffusion des annonces en illimité avec 15 photos + Remontée des annonces chaque jours en tête des résultats+Diffusion des offres d'emploi en illimité+Statistiques de consultation des annonces+ lien vers site web, page facebook, twitter+Réception des demandes d'estimation+Mise en avant des annonces dans les pages Région, Département, Ville, Quartier+ Mise en avant des annonces en tête de résultats+Insertion de vos annonces dans les alertes e-mail

CONTACTEZ NOUS

Plus qu’un simple site d’annonces immobilières supplémentaire, Monbien.fr constitue depuis le mois de juin une vraie révolution dans l’univers du marché immobilier online. Il est le site que beaucoup attendaient ! Vous pouvez désormais vous inscrire en 2 minutes sur www.monbien.fr/inscription pour profiter de toutes ses fonctionnalités et contacter l’équipe technique monbien.fr via pour toute question particulière. Qui dit mieux ?

 


Tendance immobilier: Ile de France surfaces supplémentaires sur les toits


Tendance immobilier: Ile-de-France surfaces supplémentaires sur les toits. Construire des surfaces supplémentaires sur les toits et les revendre : la surélévation, notamment en Ile-de-France, constitue une tendance naissante en termes d’urbanisme.
Pour répondre aux besoins de développement du parc immobilier, la loi Alur a assoupli les règles concernant la surélévation d’un immeuble.
Cette pratique, bien que complexe à mettre en œuvre et pour l’instant encore rare, offre ainsi des bénéfices multiples :
-  la création de nouveaux logements face au manque de foncier disponible,
-  la réalisation de travaux de rénovation énergétique collectifs, financés totalement ou partiellement grâce à la vente des nouveaux logements.

POURQUOI REALISER UNE SURELEVATION ?

Quelles sont les conditions, les freins, les bénéfices ? Quel est le rôle du syndic et des copropriétaires ?

CE QUE DIT LA LOI

La loi Alur de Cécile Duflot votée en mars 2014 instaure la suppression du Coefficient d’Occupation des Sols (COS) qui était de 3 à Paris : 3 m² de surface plancher pour 1m² de terrain au sol. Cette loi ouvre donc de nouveaux droits de construire. Anne Hidalgo, actuelle maire de Paris, compte bien profiter de cette loi. Elle envisage effectivement de surélever 12% des immeubles parisiens, c’est-à-dire de créer un à cinq niveaux supplémentaires selon les immeubles, dans le but de créer 40.000 nouveaux logements. Cette démarche impose cependant des réglementations environnementales scrupuleuses. Alors, la surélévation : pourquoi ? comment ? pour qui ?

2 POSSIBILITES S’OFFRENT A LA COPROPRIETE:

Il est possible de dégager les principes suivants  à la suite de la promulgation en France de la LOI DU 26 MARS 2014:
 

1. Selon l’article  35 (nouveau après la loi ALUR) de la Loi du 10 juillet 1965 :« La surélévation ou la construction de bâtiments aux fins de créer de nouveaux locaux à usage privatif ne peut être réalisée par les soins du syndicat que si la décision en est prise aux 2/3 de ses membres. »
La Loi BOUTIN du 25 mars 2009 reste en vigueur en stipulant comme dit ci-après que si la copropriété est située en zone de DPU la majorité de l’art. 25 suffit (51%).
Les copropriétaires du dernier étage disposent par ailleurs d’un droit de priorité d’achat sur les nouveaux lots.
 

2. La copropriété peut également décider « d’aliéner », de vendre le droit de surélever le bâtiment à un promoteur et dans ce cas: la Loi nouvelle ALUR édicte des règles plus souples puisque cette décision peut être prise par la copropriété en Assemblée Générale à la double majorité de l’article 26 de la Loi du 10 juillet 1965 (2/3 des voix et majorité des copropriétaires présents ou non.)
Il faut donc noter que selon l’article 35 2ème alinéa de la Loi du 10 juillet 1965 modifiée par la Loi ALUR : « La décision d’aliéner aux mêmes fins le droit de surélever un bâtiment existant exige,  si l’immeuble comprend plusieurs bâtiments, la confirmation par une Assemblée Spéciale des Copropriétaires des lots composant le bâtiment à surélever, statuant à la majorité indiquée ci-dessus.»
Lorsque l’immeuble se situe en copropriété, il convient soigneusement de préparer en concours avec la maîtrise d’œuvre et au besoin un expert judiciaire financier des conditions techniques et financières de cette opération particulière ainsi qu’un géomètre expert pour calculer les nouveaux tantièmes et un Notaire pour les Actes authentiques.
L’opération ne peut en outre se réaliser qu’avec le concours étroit du syndic de copropriété et des membres du Conseil Syndical de l’immeuble.

 

EN SAVOIR PLUS

Si vous souhaitez en savoir plus sur le phénomène de la surélévation des logements qui tend à se développer de plus en plus, Alain Roure, Directeur Activité Copropriété chez Domofinance, se tient à votre disposition pour un entretien téléphonique.


Contact: cliquez-ici

 

 

Illustration: http://www.irokosurelevation.com/


25
Articles
5
CONSEILLERS
20
CAFES / JOUR
100
DIFFUSION