Les professionnels sont les acteurs

CASE IMMO


Faites appel à un professionnel Case Immo et développer votre notoriété.

photo case immo

Diffusez


Diffusez votre communiqué

Dossier de Presse


Diffusion de journalistes

Site web adaptatif


Visibles sur tablettes et smartphones

LOCALISATION


Améliorez votre référencement local

Les articles, interviews, critiques autour de l'actualité de l'immobilier, c'est ici !

Immobilier News


Passion Logement Jean-François BUET sur Radio Immo


Tous les mois, dans sa chronique « Passion Logement » diffusée sur Radio Immo, Jean-François BUET, Président de la FNAIM, revient sur un sujet d'actualité lié au secteur immobilier. Au programme de sa dernière émission : les mesures de sécurité à prendre dans le cadre des transactions immobilières et de la lutte contre le blanchiment d'argent. Jean-François BUET rappelle qu'il est impératif de mettre en place un process d'identification des risques et de sensibiliser l'ensemble des collaborateurs de vos agences aux bonnes pratiques et aux réflexes à avoir pour gérer les déclarations de soupçons.

La FNAIM vous accompagne sur les enjeux de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en mettant à votre disposition sur www.fnaim.org un manuel pratique comprenant, notamment, des informations sur la déclaration de soupçon, les obligations de vigilance, les procédures internes à mettre en place et des modèles de formulaires d'identification des clients. A noter : l'ESI propose également une formation sous forme de webinaire (2h) sur ce thème.

https://radio.immo/broadcast/79266-Passion-logement-avec-la-FNAIM-Juillet-2017


Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) : 8 idées reçues sur le régime réel simplifié


Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) : 8 idées reçues sur le régime réel simplifié.
Très apprécié pour sa fiscalité avantageuse, le régime réel simplifié fait pourtant l’objet de nombreuses idées reçues. Lodgis, agence immobilière spécialisée dans la location meublée à Paris, apporte son éclairage sur 8 points clés.
 
Deux options s’offrent aux propriétaires de meublés pour déclarer leurs revenus locatifs : opter pour le régime forfaitaire, dit micro BIC, et être imposé sur la moitié des recettes ; ou choisir le régime réel, et déduire les charges et les amortissements de leurs revenus locatifs, qui seront ainsi bien moins imposés.

Pour aider les contribuables dans ces démarches administratives, le site jedeclaremonmeuble.com, lancé par Lodgis, propose un simulateur gratuit pour choisir le bon régime fiscal et deux offres pour accompagner le propriétaire qui souhaite déclarer ses revenus locatifs au régime réel.

1. Le régime réel est trop compliqué à mettre en place et nécessite obligatoirement d'avoir un comptable

FAUX. Le régime réel est certes un peu plus complexe à mettre en place que le régime micro BIC du point de vue des obligations déclaratives et comptables, cependant il n'est pas obligatoire de faire appel à un expert comptable et un propriétaire bien renseigné peut parfaitement établir seul sa liasse fiscale. Il peut également choisir de se faire accompagner en utilisant le service en ligne proposé par le site jedeclaremonmeuble.com.


2. Le régime réel n’est pas intéressant si je n’ai plus d’intérêts d’emprunt, ou que je n’ai pas de travaux à faire

FAUX. Dans 85% des cas, le régime réel, notamment grâce à l’amortissement du bien, permet de réaliser d’importantes économies d’impôts. Il est donc tout à fait possible de ne pas payer d’impôt au régime réel, même si le propriétaire loueur n’a plus d’emprunt sur le bien, ou qu’il n’a pas de gros travaux de prévus. Pour savoir quel régime fiscal lui sera le plus avantageux, il peut réaliser une simulation gratuite en ligne.


3. Je ne peux bénéficier du régime réel que si mes revenus de location meublée dépassent 33 200€ 

FAUX. Si ses revenus sont inférieurs à 33 200€, le LMNP est par défaut soumis au régime micro BIC, avec un abattement forfaitaire de 50%. Mais, il peut tout à fait opter pour le régime réel en envoyant un courrier de levée d'option au centre des impôts des entreprises avant le 1er février de l'année au cours de laquelle il souhaite bénéficier de ce régime.


4. Si je déclare au régime réel et que mes revenus dépassent 23 000€, je deviens forcément Loueur Meublé Professionnel (LMP) 

FAUX. Si le propriétaire ne fait pas la démarche de s'inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés en tant que LMP, il reste Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP), quel que soit le montant de ses revenus de location meublée. A noter que pour prétendre au statut de LMP, en plus de l'inscription au RCS, il faut également que les recettes annuelles tirées de l'activité de location meublée soient supérieures à 23 000 € et que ces recettes excèdent les revenus professionnels du foyer fiscal.


 
5. Je crée forcément une entreprise si je deviens LMNP, notamment à cause de l’attribution du numéro SIRET 

FAUX. En tant que LMNP, il est en effet obligatoire d’enregistrer son activité. Pour cela, il faut renseigner le formulaire P0i à la date réelle de son début d’activité. Le propriétaire obtiendra ainsi un numéro SIRET qui pourra lui permettre de télétransmettre sa liasse fiscale s'il choisit de déclarer ses revenus locatifs au régime réel. En revanche, il n’y a pas d’autres contraintes suite à cette création d’activité.

 
6. J’ai acheté mon bien il y a longtemps, je ne peux donc plus l’amortir

FAUX. Si un propriétaire souhaite louer en meublé un bien acquis depuis plusieurs années, il pourra l'amortir à sa valeur actuelle au régime réel, à partir de la date de début d’activité, le fait d'avoir précédemment loué ce bien en location vide n'a aucune incidence.


7. L’ancien propriétaire du logement que je loue a déclaré au réel, je ne peux donc plus bénéficier de l’amortissement

FAUX. L’activité est associée au propriétaire du bien. Le nouveau propriétaire va donc pouvoir démarrer son activité de loueur en meublé, et amortir son bien à partir de la date de début d'activité, sur la base de la valeur du bien à l'achat.
 

8. Si j’amortis mon bien grâce au régime réel, cela aura un impact sur le calcul de la plus value à la revente 

FAUX. En cas de revente, en LMNP, l’amortissement n’a aucun impact sur le calcul de la plus value.

Bon à savoir : Dernière ligne droite pour les propriétaires de meublés pour télétransmettre leur déclaration au régime réel simplifié, et réaliser d'importantes économies d'impôts sur leurs revenus locatifs !
Date butoir : le 3 mai 2017.

 


4 piéces et plus le site parisien innovant pour vendre votre bien de grande surface


4 piéces et plus le site parisien innovant pour vendre votre bien de grande surface. Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier du T4 au T6 et souhaitez le vendre dans les meilleurs délais. 4 pièces et plus est LE site dédié à ce type de bien et nos experts sauront vous apporter toute satisfaction pour réaliser une transaction de qualité rapidement.

4 PIECES ET PLUS, UN SITE SPECIALISE SUR PARIS

Le site qu’il vous faut

Notre site est très bien positionné et se démarque de la concurrence par sa spécialité dans les biens immobiliers de grande surface. Ainsi la villa, la maison, l’appartement ou de loft de plus de 4 pièces sont rapidement identifiables sur notre site.

Un très bon positionnement

Notre agence collabore avec des ingénieurs informatiques spécialisés dans l’immobilier qui permettent à notre site de bénéficier d’un parfait positionnement dans la sphère d’internet. De plus son nom évocateur font que 4 pièces et plus est facile à trouver par tous les acquéreurs potentiels en recherche d’un bien immobilier.

VOTRE VENTE CONFIEE A DES SPECIALISTES DU MARCHE PARISIEN

Etablir une stratégie de vente

Nos agents immobiliers vous font bénéficier de l’ensemble de leurs compétences et de leurs années d’expérience pour mettre en place avec vous, une stratégie qui permettra à votre villa, maison, appartement ou loft d’être vendu rapidement.
Attirer les acquéreurs
Notre objectif est de vous donner entière satisfaction et pour ce faire, nous examinons l’ensemble des caractéristiques de votre bien afin de cibler les acheteurs potentiellement intéressés. Cette stratégie consiste également à faire en sortes que votre bien se distingue sur le marché local.


Vendre votre bien au meilleur prix

Nos agents immobiliers estiment gratuitement votre bien et tiennent compte dans cette évaluation des tendances du marché du secteur géographique concerné. Une estimation qui sera régulièrement réexaminée pour être toujours adaptée à l’offre et la demande.


Des outils percutants

4 pièces et plus, outre une visibilité exceptionnelle, dispose d’outils interactifs efficaces qui vous permettent d’obtenir le maximum de contacts d’acquéreurs potentiellement intéressés par votre bien. Pas de visites inutiles et de perte de temps, nos professionnels ne vous assurent que des visites ciblées pour l’assurance d’une vente rapide et au meilleur prix.


Des visites organisées

Notre planning est adapté à la disponibilité des acheteurs intéressés par votre bien. Nous mettons tout en œuvre pour être à leur disposition et ainsi vous permettre de voir votre bien trouver un acquéreur rapidement.


Des négociations de qualité

La préoccupation de nos agents immobiliers est de vous garantir d’obtenir le prix que vous souhaitez de la vente de votre bien. En véritable médiateur, nos agents mettent toutes leurs compétences afin de négocier avec l’acquéreur les modalités et conditions de vente que vous souhaitez.


CONFIEZ VOTRE BIEN A 4 PIECES ET PLUS

4 pièces et plus est novateur et unique dans le secteur de l’immobilier en proposant un site dédié aux biens de grandes surfaces. Cette spécificité alliée aux 28 années d’expériences des professionnels de notre agence, nous permet de vous assurer que votre villa, appartement, maison ou loft sera vendu dans les délais les plus courts et aux conditions les meilleures pour que vous puissiez mener à bien votre projet immobilier.


Téléphone 06.311.317.40 email :   site http://www.4piecesetplus.fr/

 

Crédit photos: jump-voyage.com


L'AGENT IMMOBILIER et SES OBLIGATIONS PAR HOMELAND TRANSACTION


L'AGENT IMMOBILIER et SES OBLIGATIONS  PAR HOMELAND TRANSACTION. L'agent immobilier agit en tant qu'intermédiaire entre deux ou plusieurs parties pour la réalisation d'un achat, d'une vente ou d'une location d'immeuble, de fonds de commerce ou de parts de société.
Le consommateur doit être vigilant dans son choix de l'agent immobilier et dans sa prise de décision.

LES CONDITIONS D'EXERCICE DE L'AGENT IMMOBILIER

Les activités de l'agent immobilier sont régies par la loi n°70-9 du 2 janvier 1970, dite "loi Hoguet" et son décret d'application n°72-678 du 20 juillet 1972.
L'activité d’agent immobilier peut être exercée soit à titre individuel, soit sans le cadre  d'une structure sociétaire, voire même par le biais d'une association régie par la loi du 1er juillet 1901. En revanche, elle ne peut être exercée dans le cadre du statut d'auto-entrepreneur nous explique EMILIE VIALA.

L'EXERCICE DE LA PROFESSION D'AGENT IMMOBILIER REQUIERT L'EXECUTION DE DEUX FORMALITES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES :

- l’agent immobilier doit être titulaire d'une carte professionnelle, soumise à des conditions d'aptitude professionnelle et de moralité, délivrée par le Président de la chambre de  commerce et d’industrie territoriale (CCI) pour 3 ans.
- il doit également disposer d’une garantie financière auprès d’une banque ou d’une organisation professionnelle (une exception est prévue pour les agences qui se sont engagées sur l’honneur à ne recevoir d’autres sommes que celles de leur rémunération) .
- et avoir souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP).
Les négociateurs immobiliers (salariés ou agents commerciaux) habilités à négocier, s’entremettre ou s’engager pour le compte du titulaire de la carte professionnelle doivent justifier de leur qualité et de l’étendue de leurs pouvoirs au moyen d’une attestation. Cette attestation est délivrée par le titulaire de carte et doit être visée par le président de la CCI compétente. Depuis la promulgation de la loi du24 mars 2014, les négociateurs immobiliers doivent en outre justifier de leur compétence professionnelle, d'ailleurs HOMELAND TRANSACTION se veut un modèle avec des formations soutenu par le cabinet FITE CONSEILS.
Par ailleurs, une déclaration préalable d'activité doit être souscrite auprès de la CCI pour chaque établissement secondaire  par la personne qui en assume la direction.

Enfin, l’agent immobilier doit détenir un mandat écrit l'autorisant à négocier ou à s'engager pour le compte du propriétaire ou du bailleur. Ce mandat doit donc être détenu préalablement à tout acte d’entremise ou de négociation.


EMILIE NOUS RAPPELLE LES OBLIGATIONS CONCERNANT L'INFORMATION DU CONSOMMATEUR

Publicité liée à la qualité d’agent immobilier

Aux termes de l’article 92 du décret du 20 juillet 1972 l’agent immobilier doit :
- faire figurer sur tous documents, contrats et correspondance à usage professionnel : le numéro et le lieu de délivrance de la carte professionnelle, le nom ou la raison sociale et l’adresse de l’entreprise ainsi que l’activité exercée et, le cas échéant, le nom et l’adresse du garant.
- apposer, en évidence, dans tous les lieux où est reçue la clientèle, une affiche indiquant le numéro de sa carte professionnelle ainsi que la dénomination, l’adresse du garant et le montant de la garantie. Le cas échéant, la mention que le professionnel ne doit recevoir ou détenir aucun fonds pour l’activité concernée, sauf ceux correspondant à sa rémunération ou sa commission.

 

Publicité concernant les tarifs

Les agents immobiliers sont soumis aux dispositions générales d’information du consommateur prévues aux Code de la consommation, et précisées par l’arrêté du 29 juin 1990 relatif à la publicité des prix pratiqués par les professionnels intervenant dans les transactions immobilières :
- les intermédiaires immobiliers concernés sont tenus d’afficher à l’entrée de leur établissement, de façon visible et lisible de la clientèle, les prix des prestations qu’ils assurent et, notamment, celles liées à la vente ou à la location de biens, en indiquant pour chacune de ces prestations à qui incombe le paiement de cette rémunération .
- les prix des prestations doivent être indiqués toutes taxes comprises. Lorsque ces prix sont fixés proportionnellement à la valeur du bien vendu ou au montant du loyer, l’affichage extérieur et intérieur doit indiquer le ou les pourcentages prélevés, en précisant, le  cas échéant, les tranches de prix correspondantes et faire apparaître tous les éléments auxquels se rapportent ces pourcentages.
Le non-respect des règles de publicité est puni par une amende administrative dont le montant ne  peut excéder 3 000 euros pour une personne physique et 15 000 euros pour une personne morale (article L.113-3-2 du Code de la consommation).

Emilie VIALA, dirige son réseau à taille humaine, insuffle chaque jour les respects des règles à ses négociateurs afin de donner la meilleure image possible de l'agent immobilier.

Contact direct : www.homelandtransaction.fr cliquez-ici

 


Quelleenergie.fr dévoile le Top 5 des travaux de rénovation en 2016


A l'heure où le grand froid a commencé à s'abattre sur une partie de la France et où, de fait, les Français s'intéressent de plus en plus aux travaux de rénovation énergétique de leur logement, Quelleenergie.fr, site leader du conseil en économies d’énergie sur Internet, a dressé le top 5 des travaux de rénovation de 2016 en analysant 124 407 projets enregistrés du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2016.

Chaudière, isolation, radiateurs, PAC… Quelles ont été les solutions de rénovation énergétique préférées des Français en 2016 ? Quels ont été les travaux les plus réalisés ?

1. L’isolation des combles : la solution de rénovation préférée

En 2016, l’isolation des combles était le projet de rénovation le plus réalisé par les particuliers. 13,7% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.

 

2. Le poêle à bois : les Français l’adorent

La deuxième solution de rénovation énergétique préférée en 2016 est le poêle à bois. 12,5% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution. Cela fait quelques années que le poêle à bois fait une percée dans le monde du chauffage. Il est aujourd’hui le chauffage préféré des Français.

 

3. Le double-vitrage renforcé : la solution idéale pour les fenêtres

Le double-vitrage renforcé se classe en troisième position. 12,4% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.

 

4. L’isolation des murs, la seconde étape dans l’isolation

En quatrième position arrive l’isolation des murs. 11% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.

 

5. La chaudière gaz à condensation, efficacité et économies d’énergie

La chaudière gaz à condensation clôt ce classement. 9,2% des projets enregistrés chez Quelleenergie.fr en 2016 concernaient cette solution.


Pour en savoir plus à ce sujet, je vous invite à lire le billet de blog dans son intégralité ci-après : cliquez-ici


Je reste à disposition pour vous expliquer et analyser ces chiffres en vous organisant un entretien téléphonique avec un expert de Quelleenergie.fr si besoin.

Pierrick PICHOT

47, rue Louise Michel | 92300 Levallois-Perret | FRANCE

Tel. +33 (0)1 84 02 11 31


Inquiétude chez les agents immobiliers dépassés par l'ampleur du numérique


Inquiétude chez les agents immobiliers. Le marché de l’immobilier ne cesse de se disperser, et les professionnels du secteur se voient dépassés par l’ampleur du numérique dans le métier. Inquiets devant une situation qui évolue trop rapidement, ils appelle à une aide significative des pouvoirs publics.

 

UNE SITUATION QUI INQUIETE

Le moral est en baisse

Bien que les ventes soient en constante hausse, pour preuve 839.000 transactions dans l’immobilier ancien comptabilisées sur une année, par les notaires fin juillet 2016, les agents immobiliers sont en pleine déprime. Une constatation étrange qui est la conséquence d’un marché qui se transforme considérablement et dont les changements effraient les professionnels.


L’UNIS préoccupée

L’union des Syndicats de l’Immobiliser qui s’est réunie en congrès les 13 et 14 octobre derniers à Lyon, très préoccupée, souhaite que les candidats à la présidentielle décident de la mise en place d’un recours obligatoire aux professionnels. Une disposition qui concernerait tout autant les ventes, que les locations ou encore la gestion, avec la sécurité supplémentaire du mandat exclusif.

 

UN MARCHE QUI DOIT ETRE MIEUX ENCADRE


La fin des transactions entre particuliers

Cette requête verrait la fin des transactions entre particuliers, un marché parallèle qui grandit un peu plus chaque jour profitant des nombreuses opportunités offertes par les sites de petites annonces.
Mais ce serait également mettre un terme à la gestion, par son bailleur, d’un bien immobilier, tout comme en ce qui concerne les copropriétés, de la gestion par un syndic non rémunéré. Un système très répandu dans les immeubles de petite taille et délaissés par les professionnels.

Une profession très réglementée

Les agents immobiliers doivent répondre à de nombreuses obligations qui ne sont pas exigées pour les particuliers. Des professionnels qui se doivent, d’après la loi ALUR du 24 Mars 2014, de répondre à une réglementation stricte pour l’accès au logement et un urbanisme rénové. C’est ce qu’a tenu à rappeler Christophe Tanay, président de l’UNIS lors du dernier congrès.
En effet, les agents immobiliers ont l’obligation de détenir une carte professionnelle et respecter un code de déontologie. Leurs honoraires sont plafonnés lorsqu’ils gèrent des dossiers de location et la gestion des copropriétés est soumise à la pratique d’un contrat type de syndic.
Afin de fournir à la clientèle un service de qualité, les professionnels ont obligation de suivre des formations et ce, chaque année. Sans oublier les dossiers de plus en plus exigeants et conséquents à fournir en cas de vente ou même de location de biens. Et ce ne sont là qu’une partie des contraintes auxquelles chaque professionnel doit faire face, afin de pouvoir exercer sa profession dans les règles.

 

LES PROFESSIONNELS DE L’IMMOBILIER SOUHAITENT UN ENCADREMENT DU MARCHE

Une inégalité des règles

Les professionnels de l’immobilier doivent donc répondre à de nombreuses obligations et contraintes auxquelles les particuliers ne sont pas soumis. Un état de fait qui fait de ce marché qui s’amplifie, une concurrence qui peut être qualifiée de déloyale et contre laquelle il est urgent de réagir.
L’agent immobilier a suivi une formation, il est titulaire d’un diplôme, d’une compétence, ajoutée à une expérience. Autant d’atouts qui garantissent à la clientèle un service de qualité, des conseils adaptés à chaque situation et la constitution de dossiers qui aboutiront à des transactions fiables.
Ces compétences se doivent d’être reconnues et c’est ce que l’ensemble de ces professionnels demandent, inquiets de voir leur métier sous-estimé par autant de particuliers, qui grâce à l’expansion du numérique, se voient, et ce en toute légalité, accordé le droit d’exercer sans obligation, un métier qui n’est pas le leur.

 


29
Articles
5
CONSEILLERS
20
CAFES / JOUR
100
DIFFUSION